Ayurvéda

Jina Shodhana : la pratique du grattage de langue

La Dinacharya, routine quotidienne ayurvédique

Selon le mode de vie ayurvédique, chaque journée devrait démarrer avec une routine, permettant au corps et à l’esprit de se mettre en route de façon saine après une nuit de sommeil. Idéalement, il faudrait se lever 30 minutes à 1 heure avant le lever du Soleil (pour un réveil en période Vata, plus propice à enchainer sur une journée active, au lieu d’une période Kapha, qui entraine de la lourdeur et de l’apathie).

La Dinacharya ayurvédique est très complète et fera sans doute l’objet d’un article dédié à l’avenir. Nous abordons aujourd’hui seulement l’une de ses étapes, mais qui est particulièrement importante. Nous avions déjà abordé Jala Neti, le lavage de nez, dans cet article.

Dès le réveil, il est important de commencer par boire un grand verre d’eau tiède (environ 25 cl). L’eau froide n’est pas recommandée car elle crée un choc thermique dans l’estomac et peut causer des ralentissements de la digestion, des aigreurs ou des remontées acides.

Comment pratiquer Jina Shodhana ?

Le grattage de langue doit être réalisé avec un ustensile adapté, en cuivre ou en acier inoxydable afin d’avoir un petit effet désinfectant et d’éviter les risques de contamination bactérienne. Evitez de le réaliser avec votre brosse à dent, qui est plus agressive et peut irriter la langue. A défaut, vous pouvez utiliser une cuillère en inox.

Mettez le gratte-langue le plus loin possible dans votre bouche sans ressentir de haut le cœur (si vous n’êtes pas habitué.e à cette pratique, commencez au milieu de la langue et remontez très progressivement à chaque passage afin d’éviter les mouvements réflexes qui s’atténueront avec l’habitude). Posez l’objet sur la langue et effectuez un mouvement doux d’arrière vers l’avant (jamais d’aller-retour) jusqu’à dépasser votre langue. Passez le sous l’eau entre chaque passage si des déchets se déposent sur le gratte-langue. Inutile d’appuyer fortement, vous devez simplement sentir un léger raclement qui ne doit pas être douloureux. Répétez ce mouvement 5 à 10 fois pour retirer un maximum de dépôt, puis rincez-vous la bouche à l’eau claire.

Ponctuellement, vous pouvez effectuer le rinçage avec de l’eau additionnée d’une pincée de fleur de sel et de curcuma afin d’exfolier les gencives et de désinfecter totalement la bouche. Attention, cela doit rester occasionnel.

Afin de conserver votre gratte-langue, il suffit de le rincer et de bien le sécher après chaque utilisation. Le cuivre étant naturellement antibactérien (c’est d’ailleurs pour cela que l’on pose des stérilets en cuivre 😉 ), il n’est pas nécessaire de le désinfecter. S’il commence à noircir, vous pouvez le frotter avec un citron pour lui faire retrouver sa couleur originale.

Mon gratte-langue a déjà 6 ans et vient de chez chin-mudra (marque que je vous recommande pour tous leurs produits). Il est toujours en parfait état ! Vous en trouverez également facilement dans les magasins bio et herboristeries, veillez seulement à ce qu’il soit bien en cuivre ou en inox.

Pourquoi se gratter la langue ?

Durant la nuit, le système digestif synthétise le bol alimentaire et prépare l’évacuation des déchets accumulés durant la journée. Lorsque la digestion est optimale, elle se fait de façon fluide (peu de flatulences, pas de douleurs ou d’inconfort), et entraine une envie d’aller à la selle dès le réveil, sans avoir besoin du traditionnel café / clope 😉 ).

Hors, à l’ère moderne et occidentale, très peu de personnes y parviennent (même avec un mode de vie sain). Les horaires décalés, le stress, le manque de temps, mais aussi l’alimentation parfois inadaptée, notamment le soir, et bien sûr toutes les problématiques digestives dont souffrent de (trop) nombreuses personnes, entrainent des difficultés à éliminer les déchets du corps.

Prenez l’habitude d’observer votre langue au réveil, vous pourrez y voir beaucoup de choses ! Par exemple, un dépôt blanchâtre signifie souvent un excès de mucosités (vous êtes ou allez être enrhumé.e, vous avez mangé trop gras ou avez de la lourdeur dans l’estomac). Retirer ce dépôt grâce au grattage de langue permet d’éviter la mauvaise haleine, d’évacuer ces toxines au lieu de les avaler, et de stimuler Agni, le feu digestif.

Attention cependant à ne pas réaliser ce geste si vous êtes constipé.e, car cela pourrait aggraver votre constipation et entrainer de la fermentation qui aggraverait votre situation, le risque étant alors de faire remonter des toxines présentes dans l’intestin grêle.

Le grattage de langue est donc un geste au quotidien, qui accompagne une bonne santé et permet de prendre l’habitude de s’observer, essentielle en Ayurvéda.

Connaissiez-vous cette pratique ? L’avez-vous déjà testée, et si non, qu’est-ce qu’il vous manque pour sauter le pas ?

Un commentaire sur “Jina Shodhana : la pratique du grattage de langue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s