Ayurvéda·Micronutrition

LA plante contre la constipation : Le psyllium

Origine

Le psyllium est une variété de plantain qui est originaire d’Afrique du Nord et d’Asie. De nos jours, il est principalement cultivé en Inde et au Pakistan en raison de son utilisation importante en Ayurvéda et dans la médecine traditionnelle en général. C’est la poudre de téguments qui est utilisée : l’enveloppe protectrice de la graine, très riche en mucilages qui vont gonfler au contact de l’eau et créer une barrière protectrice dans l’intestin et dans le colon.

Effets

Le psyllium n’est pas absorbé par le système digestif qui l’élimine tel quel. Cependant, le psyllium absorbe les toxines et bactéries dans le colon, apaise les muqueuses inflammées et humidifie les zones sèches de tout le tractus digestif.

Parmi toutes les plantes laxatives, c’est la plus douce. Elle capte l’eau pour gonfler le volume des selles, ce qui favorise le péristaltisme. Pour ces raisons, le psyllium est catégorisé comme « laxatif de lest ». Contrairement à d’autres plantes laxatives comme le Séné ou la Bourdaine qui ont un effet purgatif, il n’irrite pas la muqueuse et aide simplement au glissement des selles dans le colon et à leur élimination.

La principale force du psyllium réside en sa capacité à traiter à la fois la constipation et la diarrhée, en augmentant le volume et le poids des selles. Il soulage également les ulcères et inflammations du système digestif.

Il a un impact très important pour les personnes constipées chroniques. Souvent, la constipation s’accompagne progressivement d’une réticence à aller aux toilettes, à cause de la douleur et de la certitude de passer un moment désagréable.

Cela entraine dans un cercle vicieux :

En soulageant la sensation de douleur grâce à la couche protectrice qui s’applique dans le colon, le psyllium peut aider le cerveau à comprendre qu’il est salvateur d’évacuer les selles et réduire l’appréhension liée à ce moment. De même, les personnes constipées depuis plusieurs années ont souvent un blocage psychologique à l’idée d’aller à la selle tous les jours. De par son action progressive et sans risque, le psyllium peut accompagner la transition en douceur.

En Ayurvéda

Selon la classification ayurvédique des plantes, le psyllium est un laxatif rafraichissant et humidifiant. Il est donc indiqué pour toutes les constitutions, en cure. Pour une prise prolongée, il pourra être pris dans :

  • Du lait associé avec du gingembre et/ou en alternance avec des graines de lin pour Vata (constipation « sèche » avec des selles douloureuses)
  • Dans du babeurre pour Pita (plutôt en cas de diarrhée)
  • Dans de l’eau avec du gingembre pour Kapha (constipation lente)

Attention, en Ayurvéda, ce type de traitement peut soulager ponctuellement mais il ne règlera pas la cause des diarrhées ou de la constipation. Pour cela, il sera nécessaire d’investiguer avec un.e professionnel.le afin de résoudre le problème à la source et de façon durable.

Mode de prise

La poudre de psyllium se prend dans l’idéal au cours d’un repas. Personnellement, j’aime bien recommander de le consommer au repas du soir afin qu’il agisse pendant la nuit et accompagne l’envie de selle dès le réveil (et permette ensuite de réaliser des activités méditatives et de réaliser Jina Shodhana, le grattage de langue).

Il ne faut surtout pas le laisser tremper à cause des mucilages qui gonflent. Le psyllium n’a pas de gout mais l’aspect peut parfois rebuter. Dans ce cas, n’hésitez pas à le consommer dans une autre boisson fraiche ou à température ambiante, ou dans une compote, un yaourt…

Commencer par une cuillère à café rase dans un verre d’eau, remuez et buvez immédiatement. Enchainez avec un second verre d’eau sans poudre afin d’accompagner son effet de captation de l’eau dans le système digestif.

Si aucun changement n’a eu lieu après 48h, passer à une cuillère à café bombée, puis une cuillère à soupe rase, puis une bombée. Les changements se voient de façon rapide, 48 à 72h maximum.

Le psyllium n’est pas à prendre sur le long terme, il sert à soulager une constipation ou diarrhée passagère ou à recréer des habitudes dans le cas d’une constipation chronique, mais il ne soigne pas la cause. Sur le long terme, le psyllium ne présente pas d’effets indésirables particuliers, mais il absorbe l’eau des intestins donc en cas de prise prolongée, il peut dessécher le système digestif. Je recommande généralement une prise d’un mois, à adapter selon votre situation personnelle.

Il est essentiel de bien boire minimum 1,5 litres d’eau sur la journée car cela contribue fortement à l’efficacité du psyllium. Dans le cas d’une constipation, la consommation d’eau permet également d’accompagner le processus de digestion, son intérêt est donc double.

Le psyllium n’a pas de contre-indications ni d’effets secondaires connus. En cas de prise trop importante, le seul risque est de sentir de légères crampes dans le ventre (à cause du péristaltisme trop stimulé) et que les selles prennent un aspect « lubrifié », comme si elles étaient emballées dans une enveloppe gluante. Attention cependant à ne pas prendre le psyllium durant le même repas qu’un traitement médicamenteux car cela pourrait diminuer son efficacité.

Le psyllium s’achète très facilement dans n’importe quel magasin biologique, il coute environ 7€ pour plusieurs mois d’utilisation.

Avez-vous déjà utilisé du psyllium ? N’hésitez pas à poser vos questions ou remarques en commentaire 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s